Accueil


Contacts

Responsable de la formation :
Catherine BLONDE
01 44 16 81 99
catherine.blonde@etsup.com

Contact :
Sylvia BENTOLILA
01 44 16 85 85
sylvia.bentolila@etsup.com


Téléchargement


Formations/Métiers > Intervention sociale et éducative Conseiller en insertion professionnelle (CIP)

Conseiller en insertion professionnelle (...)


Prochaine session :
du 4 octobre 2017 au 7 septembre 2018


Contacter Sylvia BENTOLILA :

01.44.16.85.85 ou sylvia.bentolila@etsup.com

Sommaire

Présentation -  Le métier vu par l’ETSUP
Inscription en formation - Contenu de la formation

JPEG - 94 ko

Présentation

Le métier en lui-même. Accompagner les personnes ayant besoin d’aide dans l’élaboration d’un projet professionnel, dans une transition professionnelle ou dans une recherche d’emploi constitue la mission du Conseiller en insertion professionnelle (CIP). S’appuyant sur les politiques publiques de l’emploi pour exercer son métier, il se positionne tel un partenaire auprès des entreprises en leur offrant un appui au recrutement et à l’intégration de salariés.

Les lieux d’exercice : structures d’accueil et d’orientation, missions locales, maisons de l’emploi (MDE), Plans locaux pour l’insertion (PLIE), services communaux ou intercommunaux de l’emploi, associations d’insertion, organismes de formation, structures d’insertion par l’activité économique (entreprises d’insertion, entreprises temporaires d’insertion, associations intermédiaires, ateliers et chantiers d’insertion), des structures du champ social tels que des centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), des régies de quartier mais aussi des structures relevant du milieu protégé (CAP Emploi, entreprises adaptées, ESAT).

Les niveaux de recrutement, les formations d’origine, les conditions d’accès et les statuts du poste de Conseiller en insertion professionnelle sont également très diversifiés (recrutement sur titre ou sur profils, concours, évolution interne, professionnalisation de bénévoles).

Le niveau de rémunération et l’évolution de carrière varient là-aussi en fonction des structures, mais aussi en fonction de l’ancienneté dans le métier. En début de carrière, on observe une amplitude des salaires allant de 1400 à 2000 euros brut.

L’évolution professionnelle du CIP se traduit par des prises de poste en tant que Chargés de projet, sur des fonctions d’encadrement ou de formation.
D’autres font le choix de créer leur propre structure d’insertion.
Après deux ou trois ans d’exercice, certains CIP font le choix de reprendre des études et se dirigent vers des licences professionnelles, des masters spécialisés, des formations à l’encadrement (ex : CAFERUIS).

Le métier vu par l’ETSUP

Partant du principe que « l’insertion est l’affaire de celui qui s’insère », le CIP est le médiateur qui va permettre à la personne de se réapproprier son pouvoir d’acteur, sa place de Sujet. Si le CIP est expert en méthodes, la personne reste experte en solutions.

Pour exceller dans son métier, le CIP doit faire preuve :

  • D’une fine connaissance des ressources du territoire,
  • D’une posture éthique et réflexive,
  • D’une attitude d’éveil et de veille,
  • D’une écoute et une pratique d’accompagnement qualifiées,
  • D’une grande faculté d’adaptation.



Télécharger la brochure de la
formation CIP 2017-2018

S’inscrire en formation

Conditions d’accès à la formation de Conseiller en Insertion Professionnelle :

  • Etre au minimum titulaire du baccalauréat,
  • Maitriser l’outil informatique
  • Satisfaire aux épreuves de présélection (satisfaire aux exigences du dossier de candidature demandé)
    Les candidats possédant une bonne connaissance du champ, voire une première expérience d’accompagnement dans champ de l’insertion, de l’accompagnement à l’emploi, ou de champs connexes (social, formation), seront priorisés lors de la sélection des candidats. A défaut, un projet professionnel construit et validé est un préalable indispensable.
  • Satisfaire aux épreuves de sélection (épreuve écrite et entretien individuel)
    Témoigner d’une capacité à conceptualiser et à formaliser, à rendre compte de sa pratique antérieure. Etre capable de s’inscrire dans un parcours de formation qui requiert une implication et un investissement important tant sur le plan personnel que professionnel.

Accès par la formation continue :

Modulaire, alterné, qualifiant, le dispositif permet un parcours personnalisé. Le cas échéant, un parcours et un devis seront adaptés au candidat en fonction de ses acquis.

Accès par la VAE :


Télécharger le guide d’accompagnement
par la VAE

Sélection et envoi des candidatures :

Les objectifs

  • Acquérir une culture de l’insertion professionnelle ;
  • Se situer par rapport à l’ensemble des acteurs et des métiers de l’accompagnement à l’emploi et à la reconversion professionnelle ;
  • Développer dans une logique de complémentarité les compétences dans les quatre domaines d’activités (en lien au Référentiel Emploi-Activités-Compétences) ;
  • Acquérir des techniques et des outils permettant de concevoir et de mettre en œuvre des accompagnements de qualité, en respectant des principes de déontologie ;
  • Expérimenter sur le terrain la mise en pratique des activités, développer une réflexivité sur le développement professionnel opéré, lequel sera donné à voir au travers de productions écrites.

Le programme pédagogique

En miroir aux quatre certificats de compétences professionnelles constitutifs du titre, la formation se structure en modules qualifiants.

  • Module 1 - S’approprier une culture du champ de l’insertion - Accueillir pour analyser la demande des personnes en démarche d’insertion et établir un diagnostic partagé ;
  • Module 2 - Accompagner les personnes dans leur parcours d’insertion sociale et professionnelle ;
  • Module 3 - Mettre en œuvre une offre de service auprès des employeurs afin de favoriser l’insertion professionnelle ;
  • Module 4 - Contribuer au montage de projets ou à la réalisation d’actions collectives dans le champ de l’insertion.

La démarche pédagogique

Centrée sur l’apprenant, la pédagogie est interactive et intégrative.
L’ETSUP voit en l’entreprise d’accueil du stage pratique un partenaire incontournable. Parce que la compétence ne peut se développer que dans la durée, il est demandé au stagiaire d’effectuer son stage dans une même structure. Ainsi les capacités acquises en centre de formation peuvent véritablement se traduire par une mise en actes sur le terrain pour devenir de réelles compétences.
Le choix et la particularité de l’ETSUP se voient ici dans une alternance moyenne mensuelle de 15 jours en centre et de 15 jours en stage pratique.

Lieu, durée & calendrier

Lieux de formation :
8, Villa du parc Montsouris - 75014 PARIS
12-18, rue du 19 mars 1962 - 94110 ARCUEIL

Durée totale du cycle :
1463 heures, 209 jours soit 42 semaines répartis comme suit :

  • 735 heures (105 jours) en centre de formation
  • 728 heures (104 jours) en stage pratique en structure d’insertion

Prochaine session : du 4 octobre 2017 au 7 septembre 2018 à temps complet.


Financements de la formation

Les délais d’obtention de financement étant très variables (de 15 jours à plusieurs mois), selon les organismes financeurs, il est indispensable d’anticiper ses démarches.

A chaque situation correspond un financement adapté :

  • CPF - Compte personnel de formation (co-financement)
  • AIF - Aide individuelle à la formation
  • AITH - Aide individuelle Travailleur Handicapé (co-financement)
  • PFE - Plan de formation de l’entreprise
  • Contrat de professionnalisation
  • CIF-CDI
  • CIF-CDD

Certification

Des évaluations en cours de formation (ECF) précèdent les épreuves de certification.
Pour sa qualification, le candidat devra présenter devant un binôme de jury professionnel les dossiers réalisés à partir des mises en situation en stage pratique.
La validation des 4 Certificats de Compétences Professionnelles (CCP) permet d’accéder au titre professionnel de niveau III (BTS/DUT) de conseiller/ère en insertion professionnelle.

L’accompagnement individualisé de l’ETSUP

Choisir l’ETSUP, c’est :

En amont de l’entrée en formation

  • Bénéficier d’un accompagnement individualisé dès la candidature (échange sur la pertinence du choix de la formation au regard du parcours antérieur et du projet professionnel, incitation à effectuer des démarches favorables à la consolidation du positionnement) ;
  • Bénéficier d’un appui personnalisé au montage du dossier de financement ;
  • Etre soutenu dans sa recherche de stage (techniques de recherche, contacts issus du réseau ETSUP en fonction du projet individuel, négociation avec le lieu du stage) .

En cours de formation

  • Bénéficier d’un accompagnement individualisé tout au long de son parcours ;
  • Se former auprès d’une équipe pluridisciplinaire dont une douzaine de formateurs professionnels de terrain experts dans leur domaine. La force de l’ETSUP, c’est d’offrir au stagiaire l’opportunité de s’enrichir d’une pluralité de cultures, d’approches, de regards. C’est ainsi que chaque stagiaire peut se construire au fil des mois une identité professionnelle singulière.

A l’issue de la formation

  • Etre opérationnel dès sa fin de formation grâce à une alternance constituée de 50% de formation en centre et de 50% de formation sur le terrain ;
  • Se donner le maximum de chance de réussir au titre professionnel et d’un retour à l’emploi post-formation.





Page modifiée le 30 mars 2017




Mots-clés rattachés à cette page: 

 S'abonner à l'ETSUP Info

 S'abonner aux actualités de l'ETSUP

Rejoignez-nous sur Facebook

L'association


WebRadio